NATURALG MADAGASCAR L’ALGOCULTURE AU SERVICE DE CAP EST

UNE ACTIVITÉ ECONOMIQUE DURABLE

NATURALG Madagascar a souhaité s’investir économiquement et socialement dans cette région, afin d’offrir aux villageois de nouvelles perspectives de développement, moins soumises aux caprices de la météo, et éloignées des pratiques ancestrales de culture continentale. Désormais, l’agriculture marine ouvre la voie de la pérennité et du respect de la nature.

Notre vocation est de réintégrer les villageois dans les activités économiques locales, en valorisant le milieu dans lequel ils cultivent. C’est ainsi que NATURALG Madagascar leur propose le passage de l’agriculture à l’algoculture de l’Eucheuma Striatum (algue rouge cottonii).

Consolider cette activité et sa dimension sociale reste le défi de NATURALG Madagascar.

LA VOIE DE LA PÉRENNITÉ

NATURALG Madagascar met en place une innovation organisationnelle, en combinant deux modes de plantation : la culture dite « Off Bottom » et la culture en « Long Line ». En associant ces deux systèmes de culture complémentaires, NATURALG Madagascar a réussi à optimiser les récoltes d’algues rouges Eucheuma Striatum (cottonii).

LONG LINE SYSTEM (LLS)

Le LONG LINE réunit un personnel formé et salarié : les company farmers.

Ceux-ci effectuent la plantation et la récolte à bord des bateaux par tous les temps, complétant ainsi les récoltes issues de la méthode OFF-BOTTOM.

OFF BOTTOM SYSTEM (OBS)

L’OFF BOTTOM (dit « piquet-corde ») est pratiqué par des fermiers villageois indépendants. Ceux-ci effectuent leur plantation et leur récolte pieds dans l’eau, et uniquement à marée basse. Ils sont aidés par l’organisation « Logistics Marine » de NATURALG Madagascar, une flotte de près de 30 embarcations, constituée de trimarans, de pirogues et de bateaux motorisés.

UNE CHAÎNE DE PRODUCTION SOUS CONTRÔLE

La maîtrise de toute la chaîne de production permet une traçabilité totale des produits. Avec une production d’algues plus importante, NATURALG Madagascar a pu développer les étapes « post-récolte », comme l’augmentation de la surface de séchage, et l’assurance d’un séchage de qualité.

Cultiver la mer, rendre la forêt à la terre